Alerte décrets

Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà  un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Envoyer mot de passe

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Période de questions

Des élections pour «rouvrir le débat sur la séparation du Québec» pense Philippe Couillard

Affiché le jeudi 20 février 2014 (LCP InfoMatin)

«Les Québécois, ils n’en veulent pas d’un autre référendum, pourquoi pas leur dire franchement qu’elle veut recommencer le psychodrame sur la séparation?», a lancé le chef libéral Philippe Couillard à la première ministre, hier en Chambre. Selon lui, Pauline Marois n’est pas claire sur son «agenda» qui consiste à tenir un troisième «référendum sous sa gouverne».

 

Les élections visent à «rouvrir le débat sur la séparation du Québec» et les «Québécois voient très bien qu’elle ne veut pas jouer visière levée avec eux et qu’elle ne veut surtout pas dévoiler son projet séparatiste». La première ministre croit-elle «vraiment que la meilleure solution pour remettre le Québec sur la voie de la prospérité, c’est d’enlever aux Québécois leur citoyenneté canadienne?», a interrogé le chef de l’opposition officielle.

 

Alors que les Québécois représentent 23 % de la population du pays, le Québec «crée juste 20 % de la richesse canadienne», a-t-il relevé. «On paie 27 % des dépenses provinciales au Canada. La seule ligne de revenus qui augmente, dans les comptes de ce gouvernement, c’est les transferts fédéraux et, cette année, on va recevoir 19,6 milliards $, en fait, la plus grosse somme au Canada», a poursuivi le député d’Outremont.

 

Décider nous-mêmes

«Je suis une souverainiste et je crois que les Québécois et les Québécoises seraient mieux servis s’ils décidaient par eux-mêmes de leur destinée et s’ils prenaient eux-mêmes leurs propres décisions», a rappelé la première ministre. L’indépendance du Québec se réalisera en consultant les Québécois d’abord et avec «leur appui et leur aval». Et ce, «au moment où nous jugerons opportun» de «procéder à ce débat».

 

En début de mois, Mme Marois s’est engagée à déposer un livre blanc sur l’avenir du Québec. Quant à Philippe Couillard, il «veut signer la Constitution sans consulter la population du Québec puis ça, c’est inacceptable», a déploré la chef du gouvernement. D’ailleurs, «aucun chef du Parti libéral avant lui n’a souhaité signer la Constitution de 1982 qui a enlevé des droits au peuple québécois».

-30-

Demande d'inscription

Inscription

Demande d'information pour abonnement

S'informer sur l'abonnement