Alerte décrets

Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà  un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Envoyer mot de passe

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Missions de l'Assemblée nationale

Deux ententes de collaboration avec l'Asie

Affiché le vendredi 12 février 2016 (LCP InfoMatin)

L’Assemblée nationale fait savoir qu’elle a signé le mois dernier des ententes avec ses équivalents de la province chinoise du Shandong et de l’Assemblée préfectorale de Kyoto, au Japon. C’est son président, Jacques Chagnon, qui a mené une mission en Asie du 12 au 20 janvier et qui a ratifié les documents lors de son passage.

 

Le protocole d’entente qui a été signé dans la province du Shandong entre le Congrès populaire et l’Assemblée nationale «permettra la création d’un groupe de travail en vue de traiter de sujets d’intérêt commun» dont la nature n’est pas spécifiée. La Chine est vue comme une cible prioritaire dans l’agenda international québécois depuis 2006, indique l’Assemblée. Le Québec entretenait déjà des relations sur une base ad hoc avec la province du Shandong. C’est aussi le cas, notamment, avec le Comité de Shanghai de la Conférence consultative politique du peuple chinois.

 

Se rendant par la suite au Japon, Jacques Chagnon a paraphé une déclaration «soulignant l’intérêt réciproque pour le développement de relations interparlementaires durables» avec l’Assemblée préfectorale de Kyoto. Les deux parties, tout en reconnaissant leurs spécificités respectives, se sont encore une fois entendues pour collaborer dans des secteurs d’intérêt commun. Il est cette fois spécifié que cette collaboration s’appliquera dans les domaines de l’énergie, de l’innovation, de la science, de la technologie, et au sujet de la baisse de natalité et du vieillissement de la population.

-30-

Demande d'inscription

Inscription

Demande d'information pour abonnement

S'informer sur l'abonnement