Alerte décrets

Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà  un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Envoyer mot de passe

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Disparition de Sainte-Marie-Saint-Jacques

Le maire Coderre se joint à la protestation

Affiché le mardi 21 février 2017 (LCP InfoMatin)

Le maire de Montréal, Denis Coderre, la cheffe de l’Opposition officielle à l’Hôtel de ville de Montréal, Valérie Plante, et la présidente de la Commission scolaire de Montréal, Catherine Bourdon Harel, ainsi qu’une trentaine de groupes communautaires de Centre-Sud ont joint leurs voix à celle de la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé. Ils ont témoigné «de l’importance que la communauté naturelle de Centre-Sud soit justement représentée à l’Assemblée nationale» et pour demander à nouveau à la Commission de la représentation électorale de revenir sur sa décision de rayer la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques de la carte électorale.

 

«Le rassemblement citoyen du 12 février dernier, une pétition signée par 14 000 personnes en quelques jours à peine, les 2 000 messages envoyés directement au DGE et maintenant les élus et les groupes communautaires qui unissent leur voix, c’est du jamais vu pour un enjeu de redécoupage de la carte électorale», proteste la députée solidaire de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

 

«Soyons clairs : tous affirment que la proposition du second rapport de la CRÉ ne respecte pas le critère de communauté naturelle en divisant le quartier Centre-Sud et en le diluant dans des circonscriptions qui ne le représente pas. L’ampleur de cette mobilisation est impressionnante et fait une belle démonstration de la communauté naturelle du quartier. Je me demande comment le DGEQ pourra ignorer ça!» lance Mme Massé.

 

Le maire Coderre a lui-même déposé le 14 février dernier au conseil d’arrondissement de Ville-Marie une motion demandant de «respecter et conserver Sainte-Marie-Saint-Jacques». La motion a été adoptée à l’unanimité par les élus de l’arrondissement. Le conseiller de ville du district Saint-Jacques de l’arrondissement de Ville-Marie, Richard Bergeron, et la députée fédérale de Laurier-Sainte-Marie, Hélène Laverdière, ont également donné leur appui au mouvement pour sauver la circonscription.

 

On sait que la députée a aussi présenté le projet de loi 790 pour suspendre le processus de redécoupage de la carte électorale. Mais le premier ministre Philippe Couillard lui trouve des trous et préfère s’en tenir au jugement neutre de la CRÉ.

-30-

Demande d'inscription

Inscription

Demande d'information pour abonnement

S'informer sur l'abonnement