Alerte décrets

Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà  un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Conversation avec la députée Denise Trudel

L’accès au sport amateur avant le sport d’élite

Affiché le vendredi 21 février 2014 (LCP InfoMatin)

Le Courrier parlementaire© s’est entretenu avec la députée caquiste de Charlesbourg, Denise Trudel, sur son travail de porte-parole du deuxième groupe d’opposition officielle en matière de tourisme, de loisir et de sport.

 

LCP : Vous êtes critique en matière de tourisme. Parmi les mesures incluses dans la Politique économique du gouvernement, un montant de 63,7 millions $ est prévu pour «mettre en valeur le Saint-Laurent». Qu’en pensez-vous?

DT : Je ne peux pas être contre, y a un projet (Saint-Laurent) qui est très, très bien énoncé et détaillé dans le livre de notre chef François Legault! Avec ce projet on touche tous les volets, tandis que Pascal Bérubé (ministre délégué au Tourisme) touche uniquement le volet tourisme. Mais, je vais être honnête avec vous, je ne suis pas allé la voir (mesure). On a déjà une idée qui est développée concernant le développement du tourisme le long des rives du Saint-Laurent.

 

LCP : Vous êtes aussi critique en matière de loisir et de sport. Une nouvelle politique devait être annoncée bientôt par la ministre Marie Malavoy. Qu’attendez-vous d’une telle politique?

DT : On semble se tourner vers le sport d’élite. Puis là où est-ce qu’on a des associations qui sont vraiment impliquées pour le développement du sport amateur, du sport auprès des jeunes dans les écoles, on a l’impression qu’elles sont en train de se faire tasser au profit d’associations qui s’occupent du sport d’élite. C’est une très grande crainte chez moi au niveau des écoles.

 

On a été très clair, on veut augmenter les heures pour les activités de sport dans les écoles, mais pas pour favoriser le sport d’élite. Je dis pas que je mets ce sport de côté, non c’est important, c’est un moyen d’encourager. Mais juste après les olympiques, parce qu’on en entend beaucoup parler, on va avoir de plus en plus de demandes de jeunes pour avoir accès à des sports, mais il faut leur rendre accessible. Qu’on commence par les écoles et pour tous les jeunes.

 

LCP : Vous avez présenté l’an dernier une motion pour que le gouvernement dépose tous les documents liés au Programme de soutien aux installations sportives et récréatives, phase II. Que cherchez-vous?

DT : J’avais demandé de savoir sur quels critères que les projets étaient sélectionnés. Puis de se faire répondre que c’était la prérogative de la ministre, c’est inquiétant. On se souvient du temps de Mme Courchesne (ex-ministre libérale) quand il y avait eu un rapport du Vérificateur général là-dessus. Il y a eu des recommandations.

 

On est en train de refaire la même affaire, selon moi. Bien voyons! On sait qu’il y a des comtés où est-ce qu’il y a eu des demandes pour des infrastructures sportives ou de loisirs, les analyses n’ont jamais été faites. On veut savoir pourquoi, mais j’ai jamais eu de réponse.

-30-

Demande d'inscription

Inscription

Demande d'information pour abonnement

S'informer sur l'abonnement