Alerte décrets

Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà  un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

P.L. 157 : encadrement du cannabis

Pas de consommation sur les pistes cyclables

Affiché le jeudi 12 avril 2018 (LCP InfoMatin)

Après des confrontations avec le Parti québécois et la Coalition avenir Québec sur le projet de loi 157 à la Commission de la santé et des services sociaux, puis au Salon bleu lors de deux périodes de questions consécutives, la ministre Lucie Charlebois a mis un peu d'eau dans son vin.

 

Lors de la séance d'hier de l'étude détaillée, elle se disait à la recherche de «voies de passages» relativement à l'article 15 de l'article 12 de sa future loi d'encadrement du cannabis.

 

Rappelons que la ministre avait d'abord déposé pour adoption une liste de lieux où la consommation serait interdite, notamment des lieux fréquentés par des personnes d'âge mineur. Voilà qu'hier, Lucie Charlebois a accepté un sous-amendement du député Sylvain Pagé du PQ qui propose d'ajouter à la liste des lieux interdits les pistes cyclables. Une proposition de sous-amendement pour interdire les rues et les trottoirs avait été rejetée mardi.

 

Néanmoins, l'opposition lui reproche de permettre aux fumeurs de cannabis de consommer en public au risque d'incommoder les non-fumeurs. Les députés Sylvain Pagé du PQ et Simon Jolin-Barrette de la CAQ ont depuis le début de la semaine déposé, les unes après les autres, des propositions d'amendements pour restreindre les possibilités de consommer en public.

 

Mme Charlebois a repoussé énergiquement ces tentatives en disant, entre autres, faire confiance au bon jugement des autorités municipales qui seraient les mieux placées pour réglementer les interdictions. On sait que l'Union des municipalités et la Fédération québécoise des municipalités ont réitéré par communiqué que les villes avaient la capacité de réglementer les lieux de consommation de cannabis à l'instar de ce qu'elles font pour la consommation d'alcool.

 

Projet de loi 155

Le rapport de l'étude détaillée du projet de loi 155 du ministre Martin Coiteux modifiant diverses dispositions législatives concernant le domaine municipal et la Société d’habitation du Québec a passé hier au Salon bleu le test de la prise en considération. La voie est donc libre pour l'adoption finale.

-30-

Demande d'inscription

Inscription

Demande d'information pour abonnement

S'informer sur l'abonnement